matériel orthopédique

collier cervical

syndrome douloureux de la colonne vertébrale, torticolis, affections dégénérative de la colonne cervicale, entorse de la colonne cervicale

12,00€

genou

genouillère anatomique : traitement des syndromes douloureux, inflammatoires et dégénératifs du genou

19,30€

   attelle de genou corrective : rééducation post-chirurgicale, reprise du sport, laxité chronique

105,00€


      attelle de genou : immobilisation du genou en extension

    57,30€

ceinture de soutien lombaire

en curatif douleurs aiguës ou chroniques de la colonne vertébrale. 

en préventif, lors des activités professionnelles, de loisirs et sportives.

67,80€

cheville

chevillère anatomique : contention à effet anti-oedémateux. effet anti-inflammatoire, antalgique. effet proprioceptif

16,20€

chevillère Ligastrap : lésions traumatiques des ligaments de la cheville. entorses bénignes et de gravité moyenne

37,50€

orthèse de cheville Ligacast : orthèse stabilisatrice de cheville. entorses externes récentes de la cheville, de gravité moyenne

29,70€

poignet- main-pouce

orthèse main-poignet : arthrose du poignet, immobilisation pré et post-opératoire, tendinopathies et entorses du poignet, syndrome du canal carpien

53,20€   

56,70€

       

   attelle de pouce : rhizarthrose, entorse métacarpophalangienne du pouce

53,20€  

épaule

    blocage d'épaule  : gilet de série pour contention et immobilisation scapulo-humérale. Luxation, chirurgie de l'épaule, fracture de l'omoplate.

18,80€

 

contention et compression veineuse

 

gamme VENOFLEX  

C’est quoi la différence entre contention et compression ?
bas de compression couleur
La contention s'oppose passivement à l’augmentation du volume du membre inférieur lors de chaque contraction liée à la marche. Il s’agit donc d’une bande non élastique ou peu élastique qui exerce très peu de pression sur la peau et les tissus sous-jacents au repos, mais qui, lors de la contraction musculaire, génère une forte pression, donc à chaque pas. La contention est réalisée par des bandes inélastiques ou peu élastiques.
La compression, quant à elle, exerce une pression sur le membre inférieur, aussi bien au repos qu’à l’effort. Il est en général conseillé de la retirer la nuit. La compression peut être réalisée par des bandes ou par des bas. Par «bas», on entend chaussettes (s’arrêtant juste sous le genou), bas-cuisses (s’arrêtant à la racine de la cuisse) ou collants. 
Les bandes sont plutôt utilisées pour une courte durée, alors que les bas sont mieux adaptés à une utilisation à long terme.
À quoi ça sert la compression ?
La compression représente la base du traitement de la maladie veineuse. Elle a des indications même à un stade précoce de la maladie veineuse.
Les bas et bandes exercent une pression dégressive, c’est-à-dire que la pression exercée est plus élevée en cheville et diminue progressivement vers le haut de la jambe. Ainsi, le retour veineux est amélioré et globalement la circulation dans la jambe se fait mieux, car le sang y est mieux oxygéné et les tissus et la peau mieux « nourris ». Selon le type et le stade de votre maladie veineuse, l’effet visé sera :
 - de soulager ou prévenir les symptômes (lourdeurs, douleurs, sensations de jambes lourdes …), effet particulièrement utile pour les professions sédentaires ;
 - d’éviter ou de diminuer l’œdème de jambe,
 - d’éviter ou de traiter des complications de la peau liées à votre insuffisance veineuse, 
 - d’aider à la cicatrisation d’un ulcère,
 - de prévenir ou traiter la «phlébite» , ou «thrombose veineuse »(caillot de sang dans une veine).